Menu

Quelques conseils et guides pour entreprendre des petites réparations en plomberie

février 3, 2017 - Blog
Quelques conseils et guides pour entreprendre des petites réparations en plomberie

Certaines circonstances vous obligent à pallier vos problèmes de dépannage sans l’assistance d’un plombier. Découvrez à l’aide de méthodes simples comment déceler une fuite d’eau via vos canalisations. Le blog vous sera par ailleurs d’une grande aide pour le remplacement, l’installation et la pose de petits équipements plomberie.

Détection de fuite : comment procéder ?

Une importante hausse de facture d’eau par rapport à votre consommation habituelle est souvent due à une fuite au niveau de votre système de tuyauterie.

Ce que vous devez faire en premier lieu consiste à couper le compteur pendant au moins une demi-journée, voire une journée entière.

commencez par noter ce qu’affiche le compteur au moment de la coupure, et ensuite au moment de sa réouverture. L’écart d’entre les deux chiffres vous révèlera intelligiblement la perte d’eau :

Quelques astuces pratiques en plomberie pour réparer une tuyauterie âbimée

La défectuosité d’un tuyau ou d’un raccord est souvent à l’origine d’un problème de fuite .

Bouchez efficacement une fuite plomberie au niveau d’un tuyau en cuivre en vous servant d’un ruban adhésif « autoamalgamant » ou d’un mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

Un raccord fuyant, c’est facile à réparer ! Il suffit de remplacer le joint.

On ne colmate pas une fuite de tuyau en cuivre sans astiquer la conduite. Prenez un chiffon et commencez par sécher la zone fuyante puis, poncez délicatement le tuyau sur une surface légèrement plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Peaufinez le polissage en utilisant une laine d’acier fine, un morceau de toile éméri fine ou une brosse métallique Fractionnez le mastic par tranches en barre et moulez le produit jusqu’ à obtention d’ une boule de teinte unie et glutineuse . Le mastic une fois prêt, appliquez-le sur la conduite. La conduite fuyante a été bien décapée . Il vous faudra maintenant y aplanir le mastic préalablement malaxé et vous assurer qu’il adhère bien à celle-ci. En contact avec l’air environnant et avec la température ambiante, le produit tendra à sécher et à se durcir rapidement. Il vous faudra toutefois patienter le temps nécessaire pour un colmatage réussi de votre tuyau fuyant en cuivre .

Commencez par nettoyer et par polir le tuyau , séchez la zone avec du chiffon ou à l’aide un sèche-cheveux. Préparez la bande ; appliquez-la ensuite sur la conduite .

Comment combler une fuite provenant d’un raccord :

Pour pallier une fuite au niveau d’une bague PVC, on ne passe pas par trente six moyens, soit :

Boucher une fuite sur une tuyauterie Cu

La recherche d’où provient une fuite est une opération qui s’avère le plus souvent complexe. vice de conception , soudage de piètre qualité, effet coup bélier, micro-vibration, gel de tuyaux , défectuosité de tuyaux suite à un choc direct… Les causes et les origines sont nombreuses. Pallier une petite fuite, c’est plus facile avec un ruban ou mastic antifuite. Réparer un gros jet de fuite s’avère un peu plus délicat car nécessite l’assemblage d’un nouveau système de raccord.

Proposé en barres ou en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant comprend deux composants séparés : durcisseur et adhésif. On le module avec les doigts jusqu’à obtention d’un mélange parfaitement homogène et moelleux qu’on applique sur la zone de contact, c’est à dire la partie fuyante de votre tuyau Cu pour permettre le colmatage.

A la différence d’un ruban adhésif électricien et de tout autre type de bandes adhésives d’ailleurs,, le ruban antifuite est autoamalgamant. Il est specialement conçu pour le calfeutrage d’une fuite de canalisation ; se fond avec le tuyau pour en consolider le colmatage .*conseils-pour-operer-des-petits-entretiens-plomberie

conseils pratique de dépannage pour réparer une fuite d’eau au niveau d’une tuyauterie en PVC

  1. Coupez le compteur d’eau

Le compteur a été fermé , il vous faudra aussi vérifier au niveau de l’alimentation et faire en sortes qu’aucune eau ne réussisse à traverser la partie abimée de votre canalisation.

  1. Marquez les zones à découper pour enlever la partie défectueuse et ôtez-la du tuyau en PVC

L’opération commence par le marquage de part et d’autre de la partie défectueuse du tuyau PVC. Une fois cela fait, procédez immédiatement à sa découpe en utilisant une scie à métaux, une scie égoïne ou une scie à guichet .

  1. Le reste de tous les segments est à limer

Le papier abrasif, le cutter ou le petit couteau est plus efficace qu’un simple ébavureur standard pour le décapage des zones de contacts d’un tuyau fuyant PVC.

  1. Vient le tour du délardage des zones de contact

Utilisez une feuille essuie-tout mouillée d’alcool pour dégraisser les manchons et les extrémités restantes de la conduite sur une échelle de trois à cinq centimètres. Servez-vous d’ un détergent traditionnel ! .

  1. Il est temps pour vous maintenant d’effectuer le déglaçage des zones de contact :

Il est utile d’opérer le déglaçage des zones de contacts pour en parfaire l’adhérence à la colle antifuite .

  1. Rassemblez tous les morceaux de tuyau à remplacer pour les calibrer

Métrez la partie à remplacer , retirez 1 centimètre de la longueur ainsi obtenue.

  1. Le nouveau morceau de tuyau une fois prêt, il va falloir le scinder :

Faites entrer le nouveau tube dans les mâchoires d’un établi pliant ou d’un étau sans trop presser. Tracez la longueur des zones de coupe . Sectionnez le tube de remplacement ; ébavurez- en les zones de contacts .

  1. Raccordez- les :

Avant d’intégrer le nouveau tronçon à votre tuyauterie, il vous faudra écarter légèrement l’une des sections de conduite existantes . Les colliers qui immobilisent la partie la plus courte doivent être ouvertes pour la séparer du mur.

  1. L’assemblage est terminé ? Place collage des surfaces de contact !

Pour ce faire, vous avez deux possibilités :

  1. Joignez manchons et tube :

Les manchons une fois insérés aux bouts de votre nouveau tuyau , saisissez-le à son tour pour l’enfiler de part et d’autre des deux côtés.

Conseils utiles pour remplacer son mécanisme de chasse d’eau

Fermez le clapet d’arrivée se trouvant à l’un des deux côtés du réservoir et, videz la chasse d’eau en la tirant avant de d’opérer son remplacement.

  1. Démonter une chasse d’eau est un jeu d’enfant ; commencez par ôter son couvercle :

Désinstaller une chasse d’eau tirette est un jeu d’enfant ! Dévissez-la tout simplement !. La désinstallation d’une chasse d’eau pressoir s’opère pour sa part en déliant le fil la liant à votre mécanisme de vidage.

  1. Pensez maintenant à retirer l’ ancienne chasse d’eau :

Utilisez une clé plate ou une clé à molette pour dévisser l’écrou liant le robinet d’arrivée d’eau au système de remplissage. Le robinet flotteur est à retirer du réservoir en dévissant l’écrou en plastique qui le fixe .

  1. Pour préparer votre toilette au montage de la nouvelle chasse d’eau ; pensez à retirer le joint du réservoir des toilettes :

Ouvrez le réservoir des toilettes sur cuvette à commencer par dévisser les écrous puis, retirez les vis par le haut. Soulevez le réservoir et reposez-le après l’avoir désinstallé. A l’aide d’une clé spéciale, enlevez le soin d’étanchéité usé en dévissant le système de fixation du réservoir.

  1. Un montage réussi d’une nouvelle chasse d’eau passe aussi par la restitution du réservoir sur la cuvette :

La purification du céramique passe avant la réinstallation du réservoir. vous devez visser son fond et aussi l’écrou du système de la chasse d’eau neuve en vous servant d’une clé spéciale pour ce faire. Opérez le montage du nouveau joint mousse à son tour ; insérez la rondelle conique au vis de fixation du réservoir, puis ce même vis en dernier. Serrez-en correctement les écrous.

  1. L’étape finale avant l’installation définitive de la nouvelle chasse d’eau consiste à la restitution robinet-flotteur :

Coulissez un joint sur le pas de vis du robinet flotteur et puis, enfilez le pas de vis dans le trou correspondant . Stabilisez l’écrou de fixation du flotteur avant de monter un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement après . En usant d’une clef idoine, serrez l’écrou et maintenez le robinet en même temps .

  1. Mettez la chasse d’eau neuve en place :

Faites correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse en fonction de la taille du réservoir. Le mécanisme doit être ensuite installé sur sa base tout au fond du réservoir. Fixez en tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens d’une montre.

 Comment opérer le nettoyage d’un chauffe-eau sans encombre ?

  1. Eteignez puis débranchez le chauffe-eau:

Avant de détartrer un chauffe-eau , commencez déjà par désactiver son disjoncteur principal tout en enlevant le fusible.

  1. C’est maintenant que vous devez le purger

Pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance stéatite, il n’est pas nécessaire de faire une vidange.

  1. La vidange une fois terminée, passez tout de suite à l’étape du démontage de la résistance du chauffe-eau

La vidange une fois réalisée , désinstallez la résistance de votre chauffe-eau électrique . Elle se trouve juste sous le capot de protection. Dévissez-le également pour retirer complètement la résistance de votre appareil de chauffage.

  1. Détergez également la résistance de votre chauffe-eau électrique afin de garantir un nettoyage à succès

Purifier la résistance d’un chauffe-eau , c’est facile . Effectuez le lavage à l’aide d’ détartrant commercial à commencer par la tremper dans la solution pendant quelques heures. Une fois cela terminé, nettoyez-la avec une brosse métallique puis, rincez à l’eau chaude.

  1. Repositionnez la platine et remettez le chauffe-eau électrique en marche

Le remontage de la platine suffit pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite en revanche, le remontage du fourreau est nécessaire sur la résistance avant restauration de cette dernière dans la cuve. Celle-ci doit être remplie avant la remise en marche du dispositif électrique de chauffage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages