Menu

Bien choisir ses vitrages de maison

mai 4, 2017 - Artisans - maison
Bien choisir ses vitrages de maison

Le confort thermique a toujours été un facteur de bien-être et de bien-vivre chez soi. De plus avec la tendance écolo qui se renforce, vivre dans une maison saine, chaleureuse et pleinement isolée est devenu un idéal à atteindre pour les français. Une manière d’optimiser la performance thermique de son logement, c’est de faire le bon choix de vitrage. Notre article vous dit tout sur les vitrages qui donneront du cachet à votre maison.

Vitrage et économie d’énergie

On ne fait pas toujours attention, mais la qualité des fenêtres influe énormément sur la valeur d’isolation thermique d’un bâtiment. En fait, en plus de la toiture, les ouvertures sont une source importante de déperdition de chaleur. Et qui dit perte de chaleur, dit besoin accru en chauffage donc plus de dépenses en énergie. Ainsi, pour se proposer une maison passive et économe, il est essentiel de maximiser le rendement énergétique de ses fenêtres, et ce, en les équipant en vitrage isolant adapté.

On se dit peut être que c’est trop obstiné de vouloir se procurer des vitragesmulti-épaisseur qui sont d’autant plus coûteux sur le marché, alors qu’on peut équiper ses fenêtres en vitrage simple épaisseur, largement plus abordable de coût. Mais retenez, que l’avantage dans lechoix d’un double ou d’un triple vitrage est loin d’être esthétique mais plutôt technique et économique.

Autrement dit, il serait plus judicieux d’investir dans une solution de vitrage plus sûre, car sur le long terme, elle offre un rendement plus élevé et favorise, en ce sens, de gros économies sur la consommation énergétique. Pour la preuve, un simple vitrage d’épaisseur de 4 à 6 mm affiche un coefficient de transmission thermique (Ug) d’environ 6W/K.m2 tandis qu’un autre à double vitrage (entre 20mm et 24mm) offre un plus faible Ug avec un coefficient d’à peu près 1.2W/K.m2à 2.8W/K.m2, tout dépend de la marque  et de la technologie utilisée dans le vitrage.Et comme nous le connaissons tous, un coefficient de transmission thermique élevé indique une faible performance du vitrage. Tout vitrier paris vous le confirmera.

Des fenêtres à double ou à tripe vitrage ?

Si c’est la performance énergétique qui vous intéressant, il va sans dire que c’est les modèles à triple vitrage qu’il vous faut. Techniquement, un vitrage à trois lames affiche entre 32mm et 36 mm d’épaisseur. Ce qui offre un Ug de moins de 0.8W/K.m2. Toutefois, si vous gagnez davantage en isolation thermique, vous allez perdre en luminosité naturelle et en apport solaire parce que les modèles à triple épaisseurs sont un peu trop compacts. Aussi reprochables du point de vue pratique et technique, carils sont relativement lourds et requièrent donc une menuiserie renforcée et bien structurée.

C’est pourquoi, les vitrages à double épaisseurs restent les plus prisés car ils savent associer confort thermique, apport solaire, confort lumineux et confort acoustique. De plus, ils s’adaptent à presque toutes les configurations de fenêtre. De toute façon, la valeur Ug d’un triple vitrage n’est pas aussi loin que celle d’un autre en double car vous pouvez facilement trouver un double vitrage à 1.1W/K.m2d’émissivité. Après, pour il faut privilégier les sources d’énergie renouvelable pour optimiser vos gains énergétiques.

Le conseil installation

Qu’il soit en simple, en double ou en triple épaisseur, l’installation des vitrages requiert minutie, technicité et rigueur.Pour cela, avant même de mettre le prix sur vos nouveaux vitrages, fiez-vous à un vitrier paris qui saura vous orienter vers la solution la plus adaptée et la plus avantageuse. L’intérêt en plus c’est qu’il fera l’installation selon la configuration de la maison et vos besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages